Vide-grenier du dimanche matin !

Publié le par 36 quai du futur

Vide-grenier du dimanche matin !

 

Deux trouvailles pour Wictorius, cela vaut le coup de faire parfois les vide-greniers. 
Tout d'abord, un roman de Jules Verne, que je comptais acheter neuf, La Jaganda, ou l'histoire de deux hommes sur un radeau descendant l'Amazonie... Des références certainement à trouver dans ce volume de la Bibliothèque verte pour la saison deux en cours d'éciture.

Vide-grenier du dimanche matin !

Autre trouvaille, à priori plus éloigné du Brésil, un petit dictionnaire français-latin. Il va me permettre de créer un personnage s'exprimant avec des expressions et des maximes en latin.

Vide-grenier du dimanche matin !

Certes, ce n'est pas nouveau, se souvenir d'un des pirates d'Astérix et Obélix, mais introduire une langue ancienne dans un récit au futur est intéressant. Le lecteur, même non latiniste, saura tout de même que c'est latin, cherchera à en deviner le sens.

Après tout, le français et pas mal de langues européennes sont basées sur le grec et le latin anciens. On ne parle plus ces langues et les mettre dans la bouche de personnages introduit un effet sinon comique du moins ironique. C'est qu'avait compris René Goscinny le scénariste d'Astérix et Obélix, avec en plus évidemment un univers où les romains et les peuples conquis parlaient eux le latin au quotidien...

Pour Wictorius, situé dans le futur proche, environ trois cent ans, réintroduire le latin s'assimile à un phénomène de mode ; rien ne se crée, tout se transforme. 
Je vais donc m'employer à trouver un nouvel usage au latin...  

Gulzar, biographe offciel de Wictorius

Publié dans Carnet de notes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article